Page en construction


 

Réseau universitaire de la surveillance de la résistance aux antibiotiques

Objectifs
-Disposer d’indicateurs fiables de l’ampleur de la résistance bactérienne aux antibiotiques et pouvoir en juger la tendance,
– Dynamiser la lutte contre la résistance aux antibiotiques et accompagner la mise en œuvre du plan nationale de lutte contre la résistance aux antibiotiques,
– Fédérer les acteurs de la microbiologie médicale en matière de la surveillance de la résistance aux antibiotiques,
– Protocoles d’antibiothérapie,
Composition du réseau
– Les laboratoires de microbiologie des hôpitaux universitaires
Matériels et méthodes
-Période : annuelle
-Critères d’inclusion :
o Bactéries cibles : Escherichia coli
o Origine des isolats : prélèvements à visée diagnostic
– Méthodes de détection des résistances : recommandation de l’EUCAST
-Indicateurs à produire :
o Taux de résistance par antibiotiques
o Taux du phénotype multi-résistant au sein de l’espèce : laboratoire
Groupe de travail
Composition
Pr M Elouennass
Pr A Benouda
Pr A Maleb
Dr T Bajjou

Missions
– Elaborer un canevas de recueil de données avec les différents items sous forme de fichier Excel,
– Réception des données émanant des différents laboratoires,
– Traitement des données et productions des indicateurs,
– Rédaction du rapport,
Publications et Communication
– Le rapport sera diffusé sur le site de la SMAMM
– Chaque laboratoire demeure propriétaire des données émanant de son service, il est le seul habilité à les communiquer
– Toute communication de la base de données communes doit porter le non du réseau de surveillance et citer les laboratoires et personnes participants par ordre alphabétique
Financement
- SMAMM
- Donateurs
Les engagements
– Respecter les bonnes pratiques en vigueur et les recommandations techniques édictées par CA-SFM/EUCAST,
– Confronter, analyser et interpréter collégialement les résultats
– Décider collégialement des résultats à présenter,
– Mettre en place des études destinées à recueillir des informations non disponibles,
– Participer à toute action de formation entrant dans le cadre du thème choisi,

Méthodes de recueil et de transmission des données
– Remplir le fichier Excel élaboré par le groupe de travail,
– Envoi du fichier Excel® par mail à l’adresse suivante : smamm.reseau@gmail.com
– Quatre types de données sont produits :
o type 1 : analyse des populations bactériennes selon le niveau de sensibilité,
o type 3 : résistance bactérienne dans les infections documentées,
o type 4 : taux des isolats avec un phénotype BLSE et ou carbapénèmases et ou céphalosporinases de haut niveau,